Sidaventure contre la corruption des firmes pharmaceutiques

15 février 2011

Le JMAR le remède miracle qui soigne le SIDA....

logo_s12

Le produit que défend un Périgourdin est dénoncé par une association de lutte contre les sectes

Christian

Christian Cavalli promeut un remède contre le sida à base de plantes.PHOTO JEAN-CHRISTOPHE SOUNALET

En bien ou en mal, l'essentiel, c'est qu'on parle de lui et de ce remède, censé guérir du sida. Christian Cavalli, président de l'association périgourdine Sidaventure, l'affirme tranquillement. Cet habitant de Saint-Michel-de-Double, près de Mussidan, va être à nouveau entendu cette semaine par les gendarmes qui agissent dans le cadre de l'instruction d'une plainte contre X déposée à Paris pour « exercice illégal de la médecine et de la pharmacie » et « mise en danger de la vie d'autrui » (lire « Sud Ouest » du 5 février).

Dans sa maison au milieu des champs, il invite le visiteur à s'installer à la table du salon. Juste à côté, est posé l'ordinateur devant lequel il passe ses nuits « à discuter avec des malades du sida ». Son association compte plusieurs centaines d'adhérents. Son site est dénoncé par l'Adfi de Périgueux, association de défense de la famille et de l'individu, qui lutte contre les sectes. Il a aussi déclenché une mise en garde de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, pour « mise en danger de la vie d'autrui ». Sur une des pages d'accueil, est présenté un remède miracle provenant de Madagascar, « à base d'une dizaine de plantes ». Surtout, il est expliqué que dans le cadre du protocole, les malades « doivent, pendant deux mois et sous surveillance médicale, arrêter leur trithérapie ».

« Pour quelle vie ? »

C'est pourtant grâce à ce traitement « classique » que, vingt-cinq ans après avoir été contaminé « par transfusion sanguine », Christian Cavalli est en vie. En 1995, il apprend qu'il est porteur du VIH depuis dix ans. Il vient de s'installer à Saint-Michel-de-Double et est sur le point de se marier. Les médecins lui donnent alors « cinq ans à vivre ». Les avancées médicales ont permis de repousser l'inéluctable. « Mais pour quelle vie ? » interroge-t-il, évoquant les effets secondaires très lourds : « Je n'ai plus de muscles. Ces médicaments enlèvent l'appétit, provoquent des dépressions. »

Toutes ces années, ce « non croyant » en une religion, mais convaincu par la voyance, s'est donné une mission : « accompagner les malades ». En 2000, après plusieurs actions en faveur de malades, il lance Sidaventure, un site Internet de rencontres. « Quand on a le sida, on vit avec la peur permanente de transmettre la maladie à son conjoint », explique le créateur du site, qui se félicite d'être à l'origine de la formation de plusieurs couples. Au volant de son camion orné d'une croix rouge, il sillonne aussi la Dordogne et la Gironde, jusqu'en 2009, pour faire « de la prévention ». L'association obtient même « un local à l'hôpital de Libourne ». Aujourd'hui, l'hôpital lui a demandé de rendre les clés. Le camion reste garé dans ce coin de verdure.

Obtenir des essais cliniques

Mais Christian Cavalli a un nouveau combat : obtenir des essais cliniques pour ce fameux « remède » venu de Madagascar. « Qu'on me prouve, qu'il n'est pas efficace ! » assure celui qui est allé jusqu'à écrire au président des États-Unis, Barack Obama, pour plaider sa cause. Le Périgourdin n'a jamais rencontré le médecin qui l'a contacté par téléphone, de Madagascar. Il dit avoir été convaincu par des documents : « J'ai vu les fiches de malades qui ont été guéris. »

Défendre ce remède au risque d'être mis en examen, est-ce une manière de dire son ras-le-bol contre un traitement qui l'épuise ? De garder espoir coûte que coûte ? S'agit-il d'un charlatan qui veut écouler « sa poudre de perlimpinpin », comme l'affirme l'Adfi ? Christian Cavalli rétorque simplement n'avoir « pas reçu 1 euro » dans cette histoire. À 58 ans, il vient de stopper sa trithérapie : « Il m'est déjà arrivé d'arrêter le traitement quelques mois, avant de le reprendre. De toute façon, je n'ai pas peur de la mort. »

Posté par sida-venture à 01:52 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


11 février 2011, le Sida a été crée au fort Mc kinley aux usa révèle un rapport du FBI

11 février 2011, le Sida a été crée au fort Mc kinley aux usa révèle un rapport du FBI

sida_usa

UN RAPPORT RÉVÈLE QUE LE VIRUS DU SIDA A ÉTÉ CRÉE EN LABORATOIRE PAR LES USA POUR RÉDUIRE LA POPULATION MONDIALE PRINCIPALEMENT EN AFRIQUE (LE PROGRAMME POPULATION 2000 DE L'ONU EN 1971 DESTINE A RÉDUIRE LA POPULATION MONDIALE).
IL A ETE INOCULE A 100 MILLIONS DE VICTIMES EN AFRIQUE EN 1977 PAR DES CAMPAGNES DE VACCINATION CONTRE LA MALARIA, LE FIEVRE JAUNE ETC... VACCINS QUI ÉTAIENT INTENTIONNELLEMENT INFECTES PAR LE SIDA. CES CAMPAGNES DE VACCINATIONS GÉNOCIDAIRES ONT ÉTÉ FAITES PAR DES MISSIONNAIRES DE L'OMS ET DES ASSOCIATIONS CHRÉTIENNES...
IL A AUSSI ETE INOCULE A PLUS DE 2000 HOMOSEXUELS AMÉRICAIN EN 1978 LORS D'UNE CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE L'HÉPATITE B PAR LE CENTRE DE CONTRÔLE DES ÉPIDÉMIES (CENTER FOR DESEASE CONTROL) ET PAR LE NEW YORK BLOOD CENTER (OPÉRATION TROJAN HORSE (CHEVAL DE TROIE)).
TOUTES CES RÉVÉLATIONS SONT AVÉRÉES ET MIS A DISPOSITION DU PUBLIC PAR LE FBI QUI COMME L'OBLIGE LE FREEDOM OF INFORMATION ACT DOIT METTRE SES ARCHIVES A LA DISPOSITION DU PUBLIC APRES 25 ANS.


En 1974 Henry Kissinger rédige un mémorandum sur le contrôle démographique des populations et des ressources naturelles et alimentaires. Il y est précisé que la démographie et le taux de natalité doit être diminué afin de permettre la stabilité dans les pays fournisseurs des USA. 

Je dois préciser qu'il y a eu depuis un nouveau rapport de la CIA en juillet 2001 sur la progression démographique de la population mondiale. Cela démontre que cet aspect est une préoccupation majeure des autorités américaines. Les disparitions et morts suspectes de microbiologistes (une quinzaine au moins) évoquées d'ailleurs lors de l'émission Radio Nova Arté début avril 2002, ne peuvent être liés qu'à des programmes de recherches militaires sur les développements de nouveaux virus de guerre bactériologique, destinés à la destruction de masse. Certaines épidémies comme celles de la grippes au Royaume Unis début 2001 qui ont fait de nombreux morts, ou ces cas de méningites mortels qui surgissent en France sporadiquement, doivent être considérés comme suspects. 

La reconnaissance d'un "Programme des Virus spéciaux" des États-Unis par le Dr Sanders et le Sénateur Nelson n'est pas une nouveauté. Plusieurs scientifiques soupçonnait une origine militaire pour certains virus. Le Dr Horowitz avait d'ailleurs fait un travail récapitulatif assez remarquable. La campagne du Dr Graves sur le Programme Virus des États-Unis sur le Sida, a déclenché une avalanche et de lettres en direction des membres du Congrès et une enquête du Service Général de Comptabilité des États-Unis. 550 millions de dollars auraient en effet été dépensés pour faire proliférer le virus du sida/VIH, en conformité avec les lois sur le contrôle de la population adoptées en secret sous l'administration Nixon, selon la décision Boyd E. Graves contre le Président des États-Unis d'Amérique, Cour suprême des États-Unis, Act Nº OO-9587. L'acte exige une " révision ", une " neutralisation " et des excuses américaines sur le sida. Les 500 M $ manquants sont au centre de l'enquête actuelle du Service Général de Comptabilité des États-Unis, déclenchée par James A. Trafficant du congrès de l'Ohio, le 23 juillet 2001. D'après le Chef de contrôle de la qualité du BGC, Michael Gryszkowiec, l'enquête de ce service sur le "Programme de Virus Spéciaux", rendra les conclusions de son rapport vers la fin du mois d'avril 2002. Bien que la Cour suprême des États-Unis nie les requêtes des plaignants sans faire le moindre commentaire, le 4 juin 2001, le Dr Graves a annoncé des procédures pour redéposer une réclamation d'excuses sur le sida, au nom de chacune des victimes innocentes atteintes par le virus du sida. 

Contrôle démographique des populations: 
Je ne suis guère surpris par cette affaire. Il suffit en effet d'être en possession de certains rapport déclassifié sur le contrôle démographique des population, pour comprendre qu'une démographie incontrôlée peut être un facteur de déstabilisation de l'équilibre diplomatique mais surtout financier de la planète. On peut dans ce cas se poser des question sur les déclarations du Premier Ministre Lionel Jospin en janvier 2000, quand il parlait de planning familiale, qui a d'ailleurs été accompagné d'une campagne publicitaire télévisée. Ce terme est en effet abondamment utilisé dans le rapport Kissinger, qui estime que c'est une nécessité pour certains pays afin déviter une croissance trop rapide notamment dans les pays fournisseurs de matière première des USA.

Il est intéressant de signaler que lors d'un journal télévisé début 2002, l'ONU avait déclaré que le sida avait fait 22 millions de morts en Afrique. Je me suis rappelé avoir lu ce nombre quelque part, j'ai donc repris mes archives, et trouvez ceci. La coïncidence sur le taux de mortalité et le nombre de vaccination effectuée est surprenante. 
1967/1969: Vaccination rougeole/variole en Afrique Centrale et Occidentale: 20/22 millions de personnes répartis sur 20 pays. 
Sourcce: William H. Foege, "Center of Disease Control" (CDC) d'Atlanta. + 
--> "Measle (rougeole) Vaccination in Africa" exposé lors de la conférence internationale Panaméricaine de la santé mondiale: " Utilisation des vaccins contre les maladies virales, bactériennes ou à rickettsies chez l'homme", 14-18/12/1970, page 208. 

Il faut savoir qu'en Haïti aussi il y avait eu une campagne de vaccination, or le taux de malades du sida est aussi très élevé. 

Question: 
Pourquoi Le DOD a financé l'OMS. Pourquoi l'OMS a lancé des recherches coûteuses sur au moins sur 3 virus "lents" peu courant à l'époque? variole simienne, visna, tremblante, kuru. 
En guerre bactériologique, on a besoin de virus a effet rapide. De telles recherches ne peuvent avoir qu'un intérêt dans le cadre d'une mort lente du contrôle, au bout de plusieurs années, voire même plusieurs dizaines d'années. La déduction qui s'impose, c'est un intérêts dans le cadre du contrôle démographique des populations. 
Il est stupéfiant de constater que le virus du sida ressemble fortement avce le virus lymphotrophique humain bovin. Ce virus touche les cellules lymphatiques et provoque le cancer quand il est combiné avec le virus visna 

Sheikh Khaled Yasin : Le Sida est une conspiration des USA

Sheikh Khaled Yasin : Le Sida est une conspiration des USA

 

 

Posté par sida-venture à 02:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

SIDA : Quand la Vérité explose, une vidéo de 1h30mn

Je crois que c'est plutot leur rendre service. Personne n'a envie d'être un Don Quichotte et de combattre un ennemi inexistant. Leur dire que le SIDA en tant que tel n'existe pas, que [color=red]les médicaments censés soigner ne font qu'affaiblir[/color], que les statistiques sont gonflées à des fins mercantiles et que ce qui tue rééllement les gens sont les maladies dites opportunes(tuberculose, sarcome de Kaposi,etc...) leur rendraient la dignité que les mensonges leur ont fait perdre.

 

Posté par sida-venture à 02:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,